Sécurité civile

Les acteurs

 

Le Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles de la Préfecture (SIDPC)

La sécurité civile, au même titre que la sécurité publique, constitue une des missions régaliennes de l’État. Cette action repose sur la prévention et la gestion des crises.

Les responsabilités de l’État dans la gestion des crises s’exercent dans le cadre d’opérations de secours (catastrophes naturelles ou technologiques telles que inondations, pollutions, incendies, explosion, glissements de terrain, …) mais aussi dans le cadre de crises liées à des événements conjoncturels tels que la pénurie d’énergie, de produits stratégiques, la menace terroriste, la paralysie des transports, la pénurie de biens et denrées essentiels, les émeutes ou troubles graves à l’ordre public, ….

Le Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles a pour mission, au sein du cabinet du préfet, d’assister ce dernier dans la prévention et la gestion des risques et des crises, en relation avec l’ensemble des services déconcentrés de l’Etat, les collectivités territoriales, les services de la justice et éventuellement ceux des forces armées.

L’approche du traitement des risques et des crises se décompose en trois phases :

  • la prévention ;
  • la phase opérationnelle ;
  • l’après-crise.

Les principaux partenaires du SIDPC sont : la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris, la Police nationale, le SAMU et les associations de sécurité civile.
Ils collaborent dans le cadre de l’élaboration du dispositif ORSEC du département et de la politique d’exercice.


La Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris

92logo_LOGO BSPP

Un bal tragique auquel l'Empereur Napoléon 1er échappe de peu, mais où périssent une douzaine de ses proches. L’insuffisance du système de sécurité de l’époque, mise en évidence dans le procès-verbal dressé à la suite de ce drame, persuade Napoléon Ier de réorganiser et de professionnaliser la lutte contre le feu à Paris.
Par décret impérial du 18 septembre 1811, il confie cette mission à un corps militaire, le Bataillon de sapeurs-pompiers de Paris.

A Paris et en petite couronne, la mission des sapeurs-pompiers concerne 4 domaines d’action :
La lutte contre le feu (5% des interventions), Le secours à victimes et les accidents de circulation (75% des interventions), Le risque technologique urbain (15% des interventions), Le risque nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique (NRBC) qu’il soit d’origine industrielle ou terroriste.

En savoir plus (cliquez ici) 


La police

La direction de la sécurité de proximité de l'agglomération parisienne
Chargée de prévenir et de lutter au quotidien contre la petite et la moyenne délinquance, et notamment celle commise sur la voie publique (vols avec violences, vols à la tire, dégradations, etc.), la direction de sécurité de proximité de l'agglomération parisienne est en contact direct avec la population dans les arrondissements de Paris et dans les départements de la petite couronne.

La direction de l’ordre public et de la circulation
La direction de l’ordre public et de la circulation est chargée d’encadrer l’ensemble des événements se déroulant sur la voie publique, de fluidifier et sécuriser le trafic régional et de protéger les institutions.

La direction régionale de la police judiciaire
La direction régionale de la police judiciaire lutte contre la grande délinquance à Paris et dans les trois départements de la petite couronne. Face aux nouvelles formes de criminalité et de délinquance organisées, la police judiciaire développe sans cesse des réponses adaptées. Entre autres priorités, elle a mis en place des unités spécialisées pour combattre la cybercriminalité, l’économie souterraine et la délinquance financière, dont les ramifications ne connaissent pas de frontières.

La direction du renseignement
Face à la montée des violences urbaines, aux nouvelles formes d’extrémisme politique ou à la persistance de la menace terroriste, la direction du renseignement est un rouage essentiel de la sécurité de la capitale et de la région francilienne. Connaissance, analyse et anticipation de tous ces phénomènes constituent ainsi le fondement sur lequel l’ensemble des services de la préfecture de police peut s’appuyer pour mener à bien ses missions opérationnelles.
(source : préfecture de police)

En savoir plus (cliquez ici) 


Le SAMU des Hauts-de-Seine (Service d’Aide Médicale d’Urgence)

Logo_Samu-250x278

Dans les Hauts-de-Seine, le SAMU est installé à Garches, à l’Hôpital Raymond Poincaré.
24h/24, un médecin spécialisé répond aux appels d’urgence concernant toutes détresses médicales. Il possède les informations et les moyens nécessaires pour donner des conseils médicaux et déclencher les secours de la façon la plus efficace (équipes médicales de SMUR, médecins libéraux …). Il facilite l’orientation des blessés ou des malades vers le service de réanimation le plus proche ou tout autre service, après contact préalable avec les médecins de garde de ces services. Le SAMU assure la coordination des moyens de secours avec la Brigade de Sapeurs Pompiers de Paris, la Croix Rouge, la Protection civile… (source : APHP).


Les associations de sécurité civile

Associations de droit privé, elles sont auxiliaires des pouvoirs publics. Elles apportent leur aide dans le respect de leurs principes.
Elles peuvent venir renforcer les moyens de secours des pouvoirs publics et mettre à leur disposition, en tant que de besoin, du personnel et du matériel.
Ce concours est notamment offert en cas d’opérations de secours importantes qui entrainent le déclenchement du plan ORSEC, plans de secours spécialisés type plans rouges, plans d’urgence ou tous autres dispositifs de secours.

Un agrément national de sécurité civile est délivré par le ministère de l’intérieur pour permettre aux associations de participer aux 4 types de missions définis par la loi (décret 2006-237 du 27 février 2006) :
A - opérations de secours,
B - missions de soutien aux populations sinistrées,
C - encadrement des bénévoles dans le cadre des opérations de soutien aux populations,
D - dispositifs prévisionnels de secours.

Les principales associations présentes dans le 92 sont notamment :